Thierry Mortiaux

Thierry Mortiaux

« Humour pantagruélique

… Né en 1973 à Namur, romaniste et professeur de français jusqu’en Sibérie, Thierry Mortiaux, à 36 ans, développe un art gravé qui sent le souffre et dégage une puissance d’expression de noble race. Comme si Rabelais avait traversé les siècles pour lui tendre une main amie, Mortiaux grave, à l’eau-forte et à l’aquatinte, cet humour pantagruélique et gargantuesque qui émerveille dès lors qu’il vise haut en couleur…même dans le noir et blanc. Cette grivoiserie pleine de santé, que n’aurait pas renié notre cher Brassens, fait mouche entre gros seins, culs en l’aire et beuveries pour cochons de nuit. Entre gesticulations, nudités sans vergogne, grossesses bourgeoises et canapés salaces, Mortiaux flirte en esprit avec Toulouse-Lautrec, Grosz, Daumier ou Poupeville, rigolards et lucides, l’oeil affûté sur les dérives sociales. Cela tient sans doute de la farce, mais cela tient aussi, davantage, de la sieste plaisante dans un monde qui ne rit plus de rien, sinon du mauvais coup tendu au cousin. Il y a même un « Peintre » qui « voyeute » et peint à cul que veux-tu, et c’est croquignolet. Il y a la sûreté du trait, l’embrouillamini astucieux des rencontres, une faculté innée de jouer entre l’image et ses sous-entendus. On y rencontre Staline, Trotsky et Frida, un violoniste champion du grand écart, des coiffeurs et du bordel. Un art qui grince, trompe, défenestre et rigole énormément. »
(R.P.T.)

Article paru dans la Libre Belgique, le 19 février 2010

Expositions :
« Voyage en Barbarie » (08/06/2013 au 13/06/2013)
"Gravures 2014-2015" (28/11/2015 au 09/01/2016)

Gravures 2014-2015

« Gravures 2014-2015 »

Prix de 230€ à 360€, selon la taille de la gravure et le type d'encadrement.

+20
voyage en barbarie

« voyage en barbarie »

+5